Setrag

A PROPOS DU CHEMIN DE FER


 

Pays recouvert d’une immense forêt luxuriante tropicale, le Gabon possède une hydrographie relativement importante. L’Ogooué, son fleuve principal, serpente le pays du Sud au Nord jusqu’à Booué, et de l’Est à l’Ouest  jusqu’à l’océan atlantique, ce qui a permis le développement d’une voie ferrée.

Initié en 1886 par l’explorateur français Pierre SAVORGNAN DE BRAZZA, le projet portait initialement, sur la création d’un axe reliant la côte atlantique au bassin du Congo. Cependant, suite aux luttes d’influences politiques et économiques avec le Congo Belge (RDC actuelle) qui possédait déjà un chemin de fer, SAVORGNAN abandonne le projet. Ainsi, le Gabon envisage dès 1962,  d’exploiter son immense gisement de fer de Belinga, situé au nord du pays, dans la province de l’Ogooué Ivindo.

 

Au milieu des années 70, le Président Omar BONGO matérialise le projet avec la création de l’Office du Chemin de fer Transgabonais (OCTRA). Ainsi, 2 bretelles sont tracées, à savoir Owendo - Belinga en passant par Ndjolé et Booué pour l’exploitation du fer, et d’autre part, Owendo - Booué (332 km) dédiée aux activités forestières. Entre 1974 et 1986, 645 kilomètres de voie ferrée seront posés entre Libreville et Franceville.

 

 

Le 30 décembre 1986, le « chantier du siècle » est inauguré officiellement. Il s’oriente exclusivement à l’exploitation commerciale et transport de passagers.

 

 


Facebook Facebook Facebook

SETRAG © 2020 Copyright, Tous droits réservés