Besoin d'informations? Ecrivez-nous sur :
communication@setrag.com
Setrag

De nouveaux pensionnaires au Parc de la Lékédi


Connaissez-vous les lycaons, ces canidés originaires d’Afrique ? Leur pelage tacheté et leurs grandes oreilles rappellent la hyène, mais ce sont des chiens sauvages. Ces prédateurs ont souffert de leur réputation d’animal cruel : empoisonnés par les fermiers, abattus par les éleveurs, ils figurent désormais sur la liste rouge des espèces menacées établie par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Mais les lycaons ont un ange gardien… en Angleterre ! La Fondation Aspinall, association caritative anglaise œuvrant pour la préservation des espèces menacées, est la référence européenne en matière d’élevage de lycaons. Elle supervise le parc zoologique de Port Lympne, près de Douvres, où vivent plusieurs meutes de lycaons – les premiers nés et élevés au Royaume-Uni. Five, le mâle dominant d’une des meutes, et six de ses congénères ont donc d’abord pris l’Eurostar, direction le Luxembourg, puis l’avion jusqu’à Brazzaville au Congo, et enfin des voitures pour atteindre leur destination finale, le Parc de la Lékédi, soit plus de 7 000 km et 48 heures pour retrouver leur habitat naturel !

C’est dans 14 000 hectares de savane, de forêts et de lacs protégés et surveillés que ces lycaons vont peu à peu se familiariser avec leur nouvel environnement. La meute a en effet été installée dans un enclos pour observer son adaptation à son nouveau lieu de vie. L’objectif de ce premier transfert est d’étudier leur sensibilité aux maladies locales et aux conditions climatiques très différentes de l’Angleterre.

Photographies de lycaons

Il s’agit d’une première, comme l’explique Damian Aspinall, Président de la Fondation : "Cette avancée historique marque le début de quelque chose d’important, quelque chose qui permettrait de sauver ces lycaons menacés d’extinction. Cela fait 25 ans que les lycaons n’ont plus été vus au Gabon, et même si tout ça n’est qu’un début, ce serait formidable de pouvoir, à l’avenir, réintroduire d’autres meutes à l’état sauvage dans la région."

Si cette réintroduction est un succès, d’autres individus de la même espèce pourront être relâchés dans les parcs nationaux gabonais. Cette opération fait partie d’un vaste programme de réintroduction et de renforcement de la Mega Faune du Gabon, collaboration entre la Fondation Aspinall, les Parcs Nationaux Gabonais et le Parc de la Lékédi. Il concerne de nombreuses espèces emblématiques telles que les gorilles, les chimpanzés, les mandrills, les buffles de forêts, les potamochères et les lycaons.

Construit dans les années 1990, le Parc de la Lékédi pratique l’écotourisme, l’aquaculture, et valorise l’artisanat local. Il est géré par SODEPAL (Société d’exploitation du parc de la Lékédi), une filiale de Comilog, et collabore avec plusieurs ONG. Des experts de SODEPAL surveillent quotidiennement cet écosystème, et travaillent également avec les écoles locales pour sensibiliser les plus jeunes à l’importance de préserver la biodiversité.

Voir sur le site Eramet

 

 

 

 

 

 

SETRAG © 2020 Copyright, Tous droits réservés